Revue de Presse du 29 Janvier 2016 : tel un petit village trop tranquille …

 

Envisageons un petit village comme la France en abrite beaucoup, bien blotti entre une proche forêt d’un côté, une petite plaine cultivée de l’autre, et des chemins de dur ou de boue, de mûres ou de moue, pour s’aller promener, entre autre …
 

Imaginons ces habitations, anciennes au centre, nouvelles en bordures, sa mairie, son bistrot parfois et ses habitants qui, du reste, ne sont plus tenus à la dénomination de villageois depuis que la modernité et la ville alentours les aspirent au matin blême pour les rendre au soir tard en échange d’un salaire …

Spéculons que les rémunérations et revenus annuels ainsi rapportées permettent l’acquisition d’un patrimoine d’une  totalité de 240 millions de dollars, ou roubles, pesos, dinars, kinas, patates … Disons patates pour faire campagne, ou des frites, peu importe l’unité monétaire utilisée …

Supposons que les ménages de cet imaginaire village soit au nombre de 4000 : cela nous donnerait, si la répartition était parfaitement équitable, la somme de 60000 patates par ménage : pour simplifier, on dira que chaque ménage est constituer d’un même nombre de personne, ou presque …

Toutefois, en cette époque où le libéralisme économique va bon train, nous sommes en droit de présager que quelque inégalité puisse venir déséquilibrer la monotonie sociale et économique d’une répartition égalitaire du tubercule servant de valeur marchande …

Pour cette libérale partition du patrimoine des habitants de notre village, il nous faudra prendre un modèle que la lectrice habituée, tant elle est aguerri à nos tristes penchants révolutionnaires, devra découvrir pour gagner une citation sur ce site et notre estime …

En conséquence, et selon le standard réel que nous avons choisi, la répartition des 240 millions de patates pourra se décliner comme suit : sur 4000 habitants ;

 

Les 40 propriétaires les plus riches détiendront ensemble 110 millions 

Les 360 plus fortunés, dont les 40 ci-dessus, posséderont ensemble 200 millions 

Les 1700 intermédiaires auront à se distribuer environ 43,9 millions

Et pour équilibrer le tout, si l’on peut dire, la moitié des autochtones de ce charmant village ; soit 2000 ménages ; devront se partager le petit 1,1 million restant …

 

Question première : quel modèle bien réel a été utilisé pour cette distribution …

Question seconde : l’état d’urgence sera-t-il nécessaire pour contenir les 2000 ménages lorsque, pour alimenter une famille affamée, ils attaqueront les 360 stocks bien garnis de belles patates des plus nantis …

 

 

 

Commentaires (1)

Taty Pascale
  • 1. Taty Pascale | 02/02/2016
Des soldes, des SOOOLDES !!!!
Donne contre bons soins :
- un portail en bois massif (superbe bois) : peint et monté, il ne reste quà le poser
- très beau buffet de cuisine : jaune et rose, il évoque avec fraîcheur et naïveté le temps qui passe.
Et on se manifeste rapidement, il n'y en aura pas pour tout le monde.

Ajouter un commentaire