Revue de Presse du 29 Juin 2017 : La marche d'un empereur ...  

Ainsi nous sommes environ quelque 50 700 000 à pouvoir voter ; et les quelque 306  députés de la République dite En marche ne furent élus que par seulement 7 900 000 électeurs ; soit même pas 2/10 des électeurs potentiels …

En effet, des 67 000 000 personnes que nous sommes en France, il faudra déduire les mineurs qui ne peuvent voter ; il reste ainsi 50 700 000 possibles électeurs dont seulement 47 300 000 sont correctement inscrits …

De ces braves électeurs qui ont pris la peine de s’inscrire correctement, il convient de retirer les abstentions, les blancs, les nuls … 

Ainsi, au second tour des législatives, 27 150 000 électeurs se sont abstenus ; les autres inscrits, soit un peu plus de 20 millions, se sont déplacés, mais presque 2 000 000 ne trouvèrent pas les idées qu’ils défendent dans les programmes des candidats restants : des suffrages que l’on appelle pudiquement de blancheur et de nullité, mais qui, dans la réalité, disent un refus bien pensé …

Après cet éparpillement de chiffres, il resta 2/10 des électeurs pour désigner les députés de la majorité qui vont nous gouverner ; par ordonnances parait-il …

Et encore, parmi ces 2 électeurs, qui sait si la moitié n’a pas voté En marche pour empêcher le Front National, entre autre, d’accéder à la députation de sa circonscription …

Voté par peur, par dépit, par inintérêt, pour faire comme les autres … Un si beau centre ne peut se manquer quand ces périphéries sont usées et incapables de tenir une simple promesse : celle de ne pas se présenter si venait une inculpation, celle de respecter la belle alliance populaire …

Bon, un tout petit 2/10, soit 7 900 000 / 50 700 000, est-ce que cela s’appelle encore le pouvoir du peuple par le suffrage universel électoral ; probablement …

Mais quelle déroute, quelle tristesse pour une République fut-elle en marche, en balade, en promenade, en errance, en partance, en peine, et même un peu en détresse …

Ajouter un commentaire