Revue de Presse du 27 Janvier 2017 : Les belles lumières du libéralisme ...

Le libéralisme économique va bien ; la finance est en grande forme ; l’argent va à l’argent dans l'errance effrénée des longs conduits rapides et surchargés des robots qui vendent et achètent de la matière, des crédits, des réassurances, des produits financiers, des dollars …

Pour preuve de l’incontestable efficacité de ce nouveau libéralisme : additionnons les fortunes des 90 personnes les  plus riches ; nous obtiendrons la somme gagnée par la moitié la plus pauvre des habitants de notre petite planète épuisée …

Soit 90 humains qui, ensemble, ont gagné autant que 3400 millions d’autres réunis …

Le libéralisme nous enseigne que ces super riches le sont parce qu’ils le méritent et que les très pauvres peuvent, s’ils le veulent, devenir très riches …

En France les 10 plus grandes fortunes totalisent 190 milliards d’euros ; les salaires annuels les plus élevés se situent autour de 12 millions d’euros ; pour percevoir de telles rémunérations, un smicard devra bosser un petit millénaire …

Le rapport entre de tels revenus et les bas salaires est de 1/9000 : cela veut dire que ces patrons-là apportent à l’entreprise 9000 fois plus qu’un vulgaire comptable, qu’un simple technicien de surface, qu’une paisible et anodine caissière …

En effet, 9000 fois plus de service rendus à l’entreprise ; nous devons, en conséquence, aimer et respecter de telles bêtes de travail pourvues de tant de capacités, d’instruction, de pouvoirs et d’intelligence ; des lumières qui éclairent de savoir toute la société …

En parlant d’éclairage, nous l’avons échappé belle, l’électricité aurait pu nous manquer ; la faute au froid ;             heureusement ; nos dirigeants nous ont prévenu et conseillé grâce une campagne d’information bien foutue qui demandait à l’utilisateur de couper ses petites loupiotes qui tiennent en veille les informatiques appareils

Notons, à propos de cette campagne, que nos dirigeants semblent également fort bien pourvus d’intelligence et de bon sens puisqu’ils n’ont pas demandé à la publicitaire compagnie de fermer les lumineuses annonces qui bordent nos routes, nous indiquant ainsi le chemin des vraies valeurs de la consommation et illuminant de même nos rêves de possession matérielle et nos consommatrices pensées …

 

 

 

 

Ajouter un commentaire