Revue de Presse du 27 Décembre 2016 : Ne pas baisser La garde ...

 

Qui l’eut cru … et d’abord qui le savait parmi notre petit peuple ; il est possible, dans notre France Républicaine, de se voir accusé mais dispensé de peine …

Cette dispense bien étrange requière toutefois certaines conditions particulières :

Le reclassement du coupable d’une part

La réparation des dommages causés d’autre part  

Et également la cessation du trouble que l’infraction a causée

 

Bon, va pour le reclassement ; directrice du Fonds Monétaire international semble constituer un emploi permettant une bonne et solide réinsertion …

Par contre, pour ce qui est de la réparation ; les contribuables n’ont pas été remboursé des quelque 400 millions sortis des caisses de l’état …

 

Et pour au trouble, il subsistera dans les pensées des électeurs quand il s’agira de désigner ses représentants … Et l’histoire récente nous a souvent appris que l’électeur troublé fait des bêtises …

Bon, il ne vous a pas échappé que la dispense ne fut pas accordée à un voleur de nourriture qui voulait améliorer un repas de fête pour ces enfants, ni bien évidemment à une caissière qui aurait dérobé quelques vêtements que son salaire ne lui permettait pas d’acheter, ni à un agriculteur énervé qui aurait insulté un président, un député …

 

Cette dispense, surprenante dans notre droit, ne vaut, à en croire les statistiques, que pour les notables ; une loi, en somme, faite par les élus pour se protéger contre les aspects les plus inconfortables des illégalités qu’ils commettent …

 

Toutefois, ces petites arrangement entre amis, pourrait rendre l’électeur de base irascible, irraisonnable, incongru,      et ainsi, 

supprimer une peine pourrait bien établir une pen autre  …

Ajouter un commentaire